Séminaire doctoral – 19 février

Le prochain séminaire doctoral, en collaboration avec le CESC et le laboratoire junior « à l’interface entre philosophie et sciences cognitives », aura lieu:

Vendredi 19 février 

09h30-11h30

Salle de réunion 3

ENS Lyon, Site Descartes

Bâtiment Buisson (IFÉ)

 

Morgane Brunel (Grenoble Alpes), Le langage, une possible stratégie de compensation de la théorie de l’esprit dans l’autisme

La théorie de l’esprit est déficitaire chez les personnes avec trouble du spectre autistique (TSA). Toutefois, dans les différentes études effectuées, il existe toujours une minorité d’enfants avec TSA qui réussissent les tâches de théorie de l’esprit. De plus, une fois arrivés à l’âge adulte, les personnes avec syndrome d’Asperger ou autisme de haut niveau réussissent certaines tâches de théorie de l’esprit aussi bien que les adultes sans TSA. En 1995, Happé a proposé que le langage pourrait être utilisé par les enfants avec TSA comme une stratégie de compensation des difficultés de théorie de l’esprit. De plus, d’après l’hypothèse du déterminisme linguistique (de Villiers et de Villiers, 2000), la syntaxe des complétives serait utile au développement de la théorie de l’esprit chez les enfants à développement typique. Cette syntaxe pourrait être utilisée chez les enfants et adultes avec autisme comme une stratégie de compensation des difficultés en théorie de l’esprit.